Une boulangerie en centre-ville

Boulangerie coopérative

Pourquoi une boulangerie ?

Le pain, c'est l'eau, la terre, le feu : les trois éléments qui sont au cœur de la Cité.

Le pain, c'est une alchimie, une verticalité qui donne une âme à la cité.

Le four du boulanger, c'est un cœur qui bat, un hâvre, un amer.

 

Pourquoi une coopérative ?

Cet élément nourricier qu'est le pain est commun.

Son élaboration doit relever d'une communauté, celle des habitants de la Cité.

On ne fait pas du pain pour gagner de l'argent, mais pour partager sa vie.

banal : qui tient du ban. Le ban, c'est la Cité. On utilise encore ce mot dans l'expression "publier les bans" ; de lui dérivent banlieue (espace d'une lieue autour du ban où se promulgue sa loi), bannir, bandit, bannière... Et, bien sûr, banal. Le four bénéal, autrement dit communal, était accessible à tous. Chacun y pouvait faire cuire son pain, mais aussi de ces plats qui mijotent longuement. Pendant la cuisson, on papotait en buvant un coup. Cet usage a perduré jusqu'avant-guerre.
Pour nous envoyer un mail, cliquez ici
infos : 06 35 57 91 23
site en cours d'élaboration